War Thunder background
L'Air Force Chilienne et Péruvienne
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.


Republic P-47D-25 Thunderbolt Designation FACH 750 du 11ème Groupe de Chasseurs-Bombardiers.
Camouflage créé par darth_linux_man | Téléchargez maintenant !



Les forces aériennes Chiliennes (Fuerza Aérea de Chile, abrégé en FACh) trouvent leurs racines en 1910 quand le Service d’Aviation Militaire (Servicio de Aviación Militar de Chile) fut fondée par le lieutenant colonel Pedro Pablo Dartnell, ayant suivi un entrainement de pilote en France, retourna dans son pays avec tout le savoir faire nécessaire. Bien que cette organisation ait eu dés le début sa propre école de pilotage, le premier lot d’aviateurs chiliens fut quand même envoyé s’entrainer en France. Une de ces recrues, le capitaine Manuel Avalos Prado, prit finalement le commandement de l’école d’aviation nouvellement créée, appelée Escuela de Aeronáutica Militar et Lo Espejo, dans les environs de Santiago du Chili, la capitale du pays. Finalement, la première unité de combat a été formée en 1918, sur la Base Aérea El Bosque et équipée de chasseurs monoplaces Bristol M.1c et de bombardiers De Havilland DH.9. D’autres unités aériennes furent créées dans les mois qui suivirent et en 1919, les unités aériennes de l’armée et de la marine furent unifiées sous la Dirección de la Fuerza Aérea Nacional. Cependant, à cause de rivalités entre les responsables de l’armée et du service aérien, une unité aérienne indépendante fut fondée le 15 juillet 1920.

Un des 26 P47D ayant servi dans l'Air Force Chilienne

En 1923 fut créée une force aéronavale indépendante, appelée Aviación Naval de la Armada de Chile, et durant trois ans, de nouvelles bases aériennes furent construites : en 1924, il y avait quatre bases aériennes. Le premier escadron de bombardiers fut formé en 1928, équipé de bombardiers Junkers R.42, suivi par le premier escadron amphibie, volant sur hydravions Dornier Wal. L’armée de l’air fut à nouveau réformée et le 21 mars 1930, la Fuerza Aérea de Chile fut officiellement formée en tant que force aérienne indépendante. Durant les années 30, l’afflux d’appareils britanniques continua, complétés par des appareils achetés en Allemagne et en Italie.

L’accroissement de personnel et du nombre d’appareils nécessita un changement d’organisation et deux brigades furent formées sur les bases d’El Bosque et de Temuco. Cependant, les coupes budgétaires engendrées par la grande dépression causèrent une attrition du matériel et les réductions de soldes démoralisèrent le personnel. Cela entrainât finalement une mutinerie dans la marine Chilienne d’aout à novembre 1931, ce conflit entrainant le baptême du feu pour la FACh, chargée de mener des bombardements pour supprimer les mutins.

A compter de 1940, les USA commencèrent à mener périodiquement des missions d’entrainement au Chili, communiquant la doctrine tactique américaine, et quand les USA entrèrent en guerre en 1941, une « mission » de l’air américaine fut établie au Chili, ayant pour tâche de réorganiser la FACh suivant les normes américaines. Cela a entrainé la vente d’une grande quantité d’avions américains au Chili, sous le régime de l’accord de prêts-bails. Cela permit au Chili d’acquérir des avions modernes, comme le chasseur Republic P-47 Thunderbolt, l’hydravion Consolidated PBY Catalina ou le North American B-25 Mitchell.

En 1945 fut créée la première unité de transport Chilienne et en 1947 elle fut équipée de Douglas DC-3. En 1954, la FACh entra dans l’ère du jet en achetant des chasseurs De Havilland Vampire, suivis par des F-80C Shooting Stars et leur variante d’entrainement, le T-33A. Durant les années 60, les F-80 furent remplacés par des Hawker Hunters : cet appareil fut responsable des frappes contre le palais présidentiel à Santiago du Chili, durant le putsch de 1973. Une année plus tôt, les services de transport reçurent des C-130H Hercules et les escadrons de chasse perçurent une petite quantité de chasseurs légers Northrop F-5 E Tiger et de Cessna A-37B Dragonfly d’attaque au sol. Finalement, au cours des années 80, des chasseurs Dassault Mirage 50 sont achetés à la France en même temps que des avions d’entrainement ENAERT T-35 Pillán, de conçus et produits localement. Aujourd’hui, le principal chasseur de la FACh est le Lockheed Martin F-16 et les escadrons de transport sont équipés de C-130, DHC-6 Caribou et de CASA C-212. La FACh possède aussi sa propre flotte d’hélicoptères, composée de Bell 412 et UH-1.



Republic P-47D-25 de la Peruvian Air Force
Camouflage de TeodorSan | Télécharger !


Au Pérou, l’aviation militaire débutât en janvier 1919 avec la création du Servicio de Aviación Militar del Ejército del Peru, suivi par la mise en place de la première école de pilotage péruvienne, équipée principalement d’avions français apportés par une mission française. En 1920, la force aéronavale fut créée et les français remplacés par des britanniques, à qui le Pérou acheta des chasseurs et des bombardiers. Les britanniques furent à leur tour remplacés par des américains en 1924, amenant des appareils américains et entamant une longue période d’influence américaine sur le Pérou. La force aérienne indépendante, appelée Cuerpo de Aviación del Peru (CAP) fut fondée le 20 mai 1929 par le regroupement des divisions aéronautiques de l’armée et de la marine. 

P47D de l'Air Force Péruvienne

En 1932, un incident appelé « l’incident de Leticia » fut le point de départ de l’expansion des forces aériennes péruviennes. Durant ce conflit mineur, le Pérou tentât de prendre le contrôle d’un territoire Colombien en Amazonie en envahissant la garnison de Leticia. Après l’échec des efforts diplomatique, deux Vought O2U Corsair Péruviens attaquèrent des bâtiments fluviaux de l’armée Colombienne sur l‘Amazone : ce fut la première mission de combat du CAP. Durant ce conflit, le CAP reçut plus d’avions des Britanniques, Français et Américains, et quand le cessez-le-feu fut signé en 1934, le CAP devint plus fort que jamais.

Durant les années 30, le Pérou achetât un grand nombre d’appareils italiens et acquît une licence pour construire des avions Caproni. Le premier escadron de combat, appelé Esquadrón de Aviación No.1 fut formé en 1936 et au commencement de la Seconde Guerre Mondiale, le CAP était composé de quatre régions aériennes, composées chacune de plusieurs escadrons. Bien que le Pérou ne participât pas directement à la Seconde Guerre Mondiale, une courte guerre avec l’2quateur éclatât en 1941. Le CAP participât activement à ce conflit, équipé de chasseurs comme le Caproni Ca.114 et le North American NA.50, des avions d’attaque Douglas DB-8 et des bombardiers Caproni Ca.135/Ca.310. Le CAP fournit un support aux forces terrestres Péruviennes jusqu’à ce que le cessez-le –feu fut signé en octobre 1941. Peu de temps après, les forces aériennes de l’armée et de la marine furent séparées et une réorganisation eut lieux, le CAP recevant un lot de 60 appareils américains sous le régime de l’accord de prêts-bails avec les USA. Apres la signature du traité de Rio par le Pérou, en 1947, encore plus d’appareils américains furent livrés, incluant des chasseurs Republic F-47D Thunderbolt. Deux ans plus tard, en 1950, le CAP fut réformé en Fuerza Aérea del Peru (FAP).

En 1955, la FAP reçut ses premiers appareils à réaction, des chasseurs North American F-86F Sabre, suivis de bombardiers English Electric Camberra en 1956. Plus de jets suivirent durant les années 60 (par exemple des Dassault Mirages 5 et d’autres Camberras), et à partir de 1974, le Pérou commençât à acquérir des appareils soviétiques, notamment des hélicoptères Mil Mi-6 et Mi-8, des chasseurs Sukhoi Su-22 et des transporteurs Antonov An-26. A partir de 1996, la FAP commençât à recevoir des chasseurs MiG-29 et des avions d’attaque Sukhoi Su-25, fournis par la Russie et la Biélorussie. Le MiG-25 forme encore l’épine dorsale de la chasse de la FAP, complété par des chasseurs Dassault Mirage 2000. La force d’attaque au sol est composée de Su-25 et d’A - 37 Drangonflies modernisés, tandis que les escadrons de transport sont principalement équipés d’Antonovs An-32 et de De Havilland DHC-6 Twin Otters. La flotte d’hélicoptères est principalement composée d’appareils Russes comme les Mil Mi-25/35 et Mi-17.

Jan “RayPall” Kozák

dans une prochaine mise à jour, nosu ajouterons les emblèmes des 
Forces Aériennes du Chili et du Pérou :

Air Force Chilienne Air Force Péruvienne
décalcos créées par Colin 'Fenris' Muir

Combien de joueurs chiliens et péruviens avons-nous sur War Thunder?

 

Lire plus:
Le Jour de la Victoire dans War Thunder
  • 8 mai 2024
Thunder Show: CAT&MOUSE
  • 24 mai 2024
XM800T: Prouesses de bravoure
  • 24 mai 2024
Anniversaire de la fondation du "Corps of Royal Engineers": Le retour du Centurion AVRE!
  • 24 mai 2024