War Thunder background
Le Grumman F7F-1 Tigercat
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.


IS-2 mod. 1944 de la 1st Polish Armoured Corps, Avril 1945
camouflage de RazNaRok  | Télécharger


En 1942, après le projet infructueux du XF5F Skyrocket (et de sa variante terrestre, le XP-50), Grumman Aircraft Engineering Company commença à travailler sur un appareil amélioré utilisant le concept bimoteur du Skyrocket, appelé XP-65. Cependant, un an plus tard, le projet fut annulé et Grumman entama l’étude d’un nouvel avion basé sur le concept du XF5F. Cet avion était supposé opérer depuis les nouveaux porte-avions lourds de classe Midway (le premier, l’USS Midway a été mis en service en 1945) et Grumman avait deux objectifs en vue : l’avion devait avoir des capacités d’attaque au sol et devait dominer n’importe quel chasseur en performances et en armement. Le premier vol du prototype, nommé XF7F-1 eut lieu en décembre 1943 et l’avion entra en production en 1944 sous le nom de F7F-1 Tigercat, perpétuant la tradition de Grumman de donner des noms en « cat » à ses avions.

Le Tigercat fut conçu pour deux choses: la vitesse et la puissance de feu. La première fût obtenue grâce à un fuselage fin et à deux énormes moteurs en étoile de 18 cylindres Pratt & Whitney R-2800-22W Double Wasp, produisant chacun 2100 chevaux. Avec ces moteurs, le Tigercat était capable d’atteindre la vitesse de 700km/h à l’altitude de 6700m (22000 pieds), et avait une vitesse ascensionnelle de 1370mètre (4500 pieds) par minute. Il était plus rapide que le F6F Hellcat de 114km/h, et le capitaine Fred M Trapnell, un des meilleurs pilotes d’essais de l’US Navy dit de lui : «c’est le meilleur satané chasseur que j’ai piloté ! » la puissance de feu n’en était pas moins impressionnante. Le Tigercat était armé de 4 canons M2 de 20mm à l’emplanture des ailes et de 4 mitrailleuses M2 de 12,7mm dans le nez. Il pouvait en plus emporter deux bombes de 454 kg (1000 livres) sous les ailes, ou une torpille sous le fuselage. Ce fût le premier chasseur bimoteur mis en service dans l’US Navy ainsi que le premier chasseur naval ayant un train tricycle.

Cependant, les essais montrèrent que le Tigercat était simplement sur motorisé pour les porte-avions de classe Midway. Sa vitesse d’appontage était trop élevée et il souffrait de trop d’instabilité en vol sur un seul moteur. Sa crosse d’appontage s’est également révélée peu fiable, et tous ces défauts firent que le Tigercat fût finalement affecté à terre au sein de l’US Marine Corps. Les livraisons débutèrent en avril 1944, mais les problèmes de capacité opérationnelle comme chasseur embarqué et le changement d’utilisation causèrent des retards significatifs. Il en a résulté que le Tigercat est arrivé trop tard pour participer à la deuxième guerre mondiale et seulement 34 appareils de la version F7F-1 initiale ont été construits. Le Tigercat a finalement participé à des combats, mais pas avant les premières heures de la guerre de Corée, ou les F7F ont finalement abattus deux biplans Polikarpov Po-2 de l’armée nord Coréenne. Par la suite, en raison de l’arrivée des chasseurs à réaction, les Tigercats furent retirés du service, le dernier prenant sa retraite en 1954.

Dans War Thunder, le F7F-1 Tigercat est un chasseur lourd américain de rang IV avec un BR de 6,3. Comme son homologue réel, il est armé de quatre canons AN/M2 alimentés chacun par une bande de 200 obus, et de quatre mitrailleuses M2 de 12.7mm alimentées chacune par une bande de 800 balles. Vous pouvez en plus rechercher les points d’emports externes, permettant d’emporter une bombe de 1000 livres, 2 bombes de 500 livres ou une combinaison des deux. Côté performances, le Tigercat a une vitesse maximum de 668 km/h à l’altitude de 5190m (17028 pieds), ou 695 km/h à la même altitude avec le WEP. Le Tigercat peut monter à l’altitude de 3000m (9843 pieds) en 155 secondes (135 secondes avec le WEP), lui donnant une vitesse ascensionnelle moyenne de 19,3m/s (63,32 ft/s) ou 22,2m/s (72,83ft/s) sous WEP. Un tour d’horizon complet à 300m se fait en 24s à la vitesse de 500 km/h et une boucle verticale complète à la même vitesse et à la même altitude se fait en 27s.

Quant au gameplay, le Tigercat est un appareil brutal. Il va vite: autant en altitude qu’au niveau de la mer, il peut facilement semer la plupart des chasseurs à hélice et avec un avantage d’altitude, vous pouvez même rattraper les chasseurs à réaction de première génération. Il grimpe également vite: seuls quelques appareils ayant le même BR peuvent l’égaler, et la plupart du temps, vous aurez un avantage d’altitude confortable. C’est crucial si vous voulez utilise le Tigercat en boom and zoom et en energy fighting, rôle dans lequel il excelle grâce à ses capacités de restitution de l’énergie, sa puissance de feu et son taux de montée. Sa puissance de feu fait de lui une vraie bête.

Les quatre canons de 20mm et 4 mitrailleuses de 12,7mm concentrés autour de l’axe longitudinal, alimentés par une réserve généreuse de munitions et capables de cracher 7,68kg de plomb par seconde, sont une mauvaise nouvelle pour les bombardiers et pour les quelques chasseurs assez fous pour vous faire face. Sa vitesse et une solide cargaison de bombes font aussi de vous un attacker efficace dans les batailles de char, en fonçant sur la cible, larguant vos bombes et en dégageant avant que les unités anti-aériennes ennemies ne vous aient détecté. Combinant la vitesse, le taux de montée et une grande puissance de feu, le Tigercat est un chasseur lourd extrêmement puissant, et avec un pilote habile, il peut combattre n’importe quel chasseur de son rang. La recherche suivante vous mènera au premier jet naval de l’US Navy du jeu : leF2H Banshee.


Remarque : Toutes les valeurs de performance ont été mesurées en vol test, en difficulté RB et en « paramètre de modification de l’avion : courant ». Le contrôle est à la souris avec gestion automatique des moteurs et le plein de carburant. Le taux de montée à été mesuré depuis la piste de décollage à vitesse nulle et la montée faites avec une incidence de 20°.

Jan “RayPall“ Kozák


Dans une prochaine mise à jour nous ajouterons l'emblème
de la VMF(AW)-542 à War Thunder:

Décal de Jej 'CharlieFoxtrot' Ortiz


 Et vous, vous aimez cet avion ?

Partagez votre expérience avec nous !


Lire plus:
Le Jour de la Victoire dans War Thunder
  • 8 mai 2024
Puissance des États-Unis: L'histoire des bombardiers américains
  • 29 mai 2024
Le Milan revient temporairement à l'occasion de l'anniversaire de son premier vol!
  • 29 mai 2024
Le SAV 20.12.48 et une décalcomanie sont disponibles pour la Journée des forces de sécurité nationales suédoises!
  • 29 mai 2024