War Thunder background
Les Forces Aériennes Canadiennes
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.


RCAF Canadair Sabre CL-13 Mk.5/6, avion 23445 de l'escadron 'Cobra' 444 “Cobra”,
camouflage créé par MightyArrow | Télécharger ici !


Pendant la Première Guerre Mondiale, près de 22.800 Canadiens rejoignirent l’Armée de l’Air Britannique, l’Air Force Canadienne n’existant pas encore à cette époque. Certains d’entre eux, comme William Bishop, William Barker ou Raymond Collishaw, entrèrent dans le cercle très fermé des As. Toutes les tentatives pour créer une force aérienne Canadienne indépendante échouèrent cependant, le gouvernement Canadien n’approuvant pas sa création. C’est seulement en 1920 que l’Armée de l’Air Canadienne vit le jour, avant d’être réorganisée en 1924 pour devenir un corps d’armée professionnel, sous le nom de Royal Canadian Air Force (RCAF).

Equipages au sol et aériens de l'escadre  No. 428 RCAF Lancaster 

Initialement cette organisation était destinée à être un force de maintien de la paix, et l’entraînement était basé uniquement sur les leçons apprises lors de la Première Guerre Mondiale. Les pilotes étaient formés principalement aux missions de reconnaissance et de guidage d’artillerie. Seulement un petit nombre des pilotes reçurent une vraie formation militaire, l’opinion Canadienne voyant d’un mauvais oeil cette formation après les horreurs de la Première Guerre Mondiale. Les missions principales de la RCAF furent donc rattachées au programme du “Civil Government Air Operations”, effectuent principalement de la lutte contre le braconnage, la protection des forêts ainsi que des tests sur les nouveaux moteurs adaptés spécialement aux rudes conditions de l’hiver Canadien. Il est à noter que les pilotes de la RCAF furent les pionniers de la livraison de courrier par voie aérienne. Au niveau matériel, la RCAF possédait surtout des Avro 504 pour l’entraînement et des hydravions Curtiss HS-2L.

Dans les années 30, le monde entier plongea dans une grande crises économique, et le Canada ne fut pas épargné. De grosses coupes budgétaires entraînèrent une baisse des activités de la RCAF. Cinq ans plus tard, lorsque les finances de l’Etat redevinrent stables, la RCAF porta son attention sur l’entraînement militaire de ses pilotes, la guerre avec les forces de l’Axe devenant une évidence pour tout le monde. Malgré ces efforts pour préparer la RCAF à la guerre, elle était très mal préparée lorsqu’elle éclata en 1939, avec seulement 4000 personnes et 195 appareils obsolètes, et seulement quelques-uns étaient opérationnels pour des missions de combat. Moderniser cette organisation était un défi immense, mais les Canadiens acceptèrent le challenge. 

Les pilotes de la RCAF volaient sur tous les types d’appareils, depuis les transports de troupes jusqu’aux bombardiers lourds. La plus importante force Canadienne était le No. 6 (RCAF) Group, qui opérait sous le commandement du Royal Air Force Bomber Command. Ce groupe était composé de 14 escadrilles de bombardiers de la RCAF, volant principalement sur des Vickers Wellington et des Handley-Page Halifax, puis sur des Avro Lancasters. Douze escadrilles de la RCAF servirent sous les ordres du RAF Fighter Command, commençant la guerre sur des Hurricanes et des Sea Hurricanes, avant de passer sur des P-40 et des Spitfires.

RCAF Lancaster du 419ème Squadron VR-R "Ropey", camouflage créé par MightyArrow | Télécharger!

Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, beaucoup de pilotes Canadiens se distinguèrent. Le Lieutenant George Beurling était l’un des meilleurs As du Commonwealth, avec 31 victoires confirmées. Le Lieutenant Richard Audet entra dans l’Histoire en détruisant cinq appareils Allemands en une seule sortie aux commandes de son Spitfire. Du côté des pilotes de bombardiers, l’officier Kenneth Moore s’illustra avec son B-24 Liberator en détruisant deux U-bots Allemands en 22 minutes, une performance qui restera inégalée.

Deux pilotes Canadiens reçurent de manière posthume la Victoria Cross, la plus haute décoration des forces du Commonwealth. La première fut attribuée au Lieutenant David Hornell, qui détruisit un U-boot alors que son avion avait été frappé de plein fouet par un tir de canon anti-aérien, et qui se sacrifia en restant aux commandes de son avion afin de permettre au reste de son équipage de sauter en parachute. La seconde fut attribuée à l’officier Andrew Munarski, dont le bombardier était en flammes. Sans hésiter Mynarski se jeta dans les flammes afin d’aller secourir son mitrailleur de queue qui était pris au piège, pendant que le reste de l’équipage abandonnait l’avion. Ses vêtements prirent feu et il ne réussit pas à secourir son mitrailleur. Il sauta de l’avion au dernier moment. Malheureusement ses brûlures étaient trop graves et il décéda à l'hôpital quelques heures plus tard.

Après l’armistice de 1945, la RCAF démobilisa la plupart de son personnel, la plupart des bases militaires étant converties en aérodromes civils. Le Canada entra dans l’ère des jets en se procurant des Gloster Meteors. La RCAF participa aux opérations des Nations Unies pendant la Guerre de Corée, principalement en s’occupant d’opérations logistiques et en engageant quelques hélicoptères et avions. Le Canada devint membre de l’OTAN en 1951, la No. 1 Air Division étant basée en Europe et équipée de Canadairs Sabres et CF-100. Elle fut engagée notamment pendant la Guerre du Golfe, volant alors sur des CF-18 Hornets, et resta basée en Europe jusqu’en 1992. Depuis la RCAF a participé à plusieurs autres opérations, notamment des raids de bombardement en Yougoslavie, en Afghanistan et en Lybie. Aujourd’hui la RCAF fait partie des forces aériennes les plus modernes du monde, et est fière de son riche héritage.

Jan "RayPall" Kozák


Lors d'une prochaine mise à jour nous ajouterons

Emblème du 416ème escadron Lynx :

 

 
Décal de Jej 'CharlieFoxtrot' Ortiz et Colin 'Fenris' Muir

Combien d'entre vous possèdent la cocarde Maple Leaf (RCAF) sur leur avion ?
Vous ne l'avez pas ? Déverrouillez-là en jeu, il n'y en a que 25 ! 

Lire plus:
Le Jour de la Victoire dans War Thunder
  • 8 mai 2024
Armure de samouraï: Les MBT japonais
  • 22 mai 2024
En suivant la feuille de route: Battle Ratings séparés pour différents modes + plus d’informations
  • 22 mai 2024
Fête Nationale du Marin en France: Une décalcomanie et le retour du Duguay-Trouin!
  • 22 mai 2024