War Thunder background
Major Dominic ‘Don’ Gentile
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

Spitfire Mk VB BL255 MD-T piloté par le 2nd Lt Don Gentile, 336th FS "Eagle Squadron", Debden, Octobre 1942
camouflage de PROx_GAMING | Télécharger !


Avec l’entrée en guerre de l’Amérique, le personnel et le matériel américain ne tarda pas à joindre le théâtre d’opérations européen. L’US Army Air Force prit ainsi pied sur l’archipel britannique pour apporter sa contribution à la plus violente opération de bombardement offensive de l’Histoire, et c’est pour défendre leurs bombardiers que vinrent les chasseurs d’escorte. En dépit des efforts du commandement, la plupart des chasseurs américains recherchaient avant tout leur gloire personnelle, en amassant un nombre de victoires inédit depuis la Première Guerre Mondiale. La course aux victoires, passion qu’ils partageaient avec leurs adversaires allemands, fut source de compétition entre les chasseurs américains, et les meilleurs de leurs as. L’un des plus flamboyants de ces pilotes était ‘Don’ Gentile.

'Don' Gentile sur l'aile de son P-51B, 'Shangri-La'

Issu de la première génération d’immigrants italiens à Piqua, Ohio, en décembre 1920, Dominic Salvatore Gentile choisit de dédier sa vie à l’aviation avant même d’avoir atteint l’adolescence, collectionnant des centaines de maquettes dès son plus jeune âge. Alors qu’il n’avait que six ans, il ne cessait d’harceler son père pour qu’il le conduise à l’usine aéronautique de Weaver Aircraft Company afin d’observer les appareils stationnés à l’extérieur. Ayant à la fois le soutien moral et financier de son père, tout en travaillant comme serveur dans sa boîte de nuit, Gentile put acquérir une licence de vol, et commença à voler en biplan aux alentours de sa maison, tandis qu’il n’était encore qu’adolescent. Il se fit rapidement une réputation, de pilote doué quoiqu’amoureux de sensations fortes et indiscipliné. Ainsi, il n’hésita pas à passer sous un pont à plus de 140 km/h avec à peine 5 mètres de visibilité. Il ne tarda pas à se forger une solide expérience, qui l’encouragea à s’engager dans l’aviation militaire.

Gentile s’était révélé être un bon sportif, et un musicien talentueux pendant sa jeunesse, mais sa formation ne lui permettait pas de s’engager au sein de l’United States Army Air Force ou de l’US Navy, puisqu’il n’avait jamais été au lycée. Alors que la guerre faisait rage en Europe et que le sentiment général était que l’Amérique finirait inévitablement par se joindre au conflit, Gentile n’avait aucune aspiration à poursuivre son éducation, alors qu’il y avait une guerre à laquelle participer. Il partit au Nord pour s’engager au sein de la Royal Canadian Air Force en 1941. Envoyé en Angleterre, Gentile fut déçu de constater que son expérience précédente le desservait désormais : il allait servir en tant qu’instructeur. Toutefois, peu de temps après, il rejoignit l’escadrille de la RAF No.133 Squadron RAF, un des trois célèbres ‘Eagle Squadrons’ constitués de volontaires américains, placés sous les ordres d’officiers britanniques. Alors qu’il devenait un officier de la RAF, Gentile apprit à devenir un pilote de chasseurs, aux commandes d’Hawker Hurricanes puis de Supermarine Spitfires. Ce ne fut que dans un second temps qu’il abattit deux appareils allemands, le 1er août 1942, et fut récompensé de la Distinguished Flying Cross.

Le mois suivant, Gentile troqua son uniforme bleu britannique contre le vert américain : les Eagle Squadrons avait vu leur commandement transféré aux autorités américaines, et Gentile fut nommé lieutenant en second. Désormais aux commandes de P-47 du 336th Fighter Squadron du 4th Fighter Group, basé sur l’aérodrome de la RAF de Debden, en Essex, Gentile ne connut qu’un succès modéré avec ce lourd appareil, abattant tout de même quelques avions de la Luftwaffe lors de missions d’escorte ou d’attaque au sol, dans le ciel de l’Europe occupée. En septembre, il fut promu capitaine, et devint commandant de vol. C’est alors que vint son heure de gloire aux commandes du P-47, au début de l’année 1944, quand il parvint à manœuvrer et à abattre deux FW-190 au cours d’un dogfight en basse altitude, avant de s’échapper face à la menace d’un troisième, alors qu’il n’avait plus de munitions. Cependant, l’habileté naturelle à piloter un avion ne put s’exprimer pleinement que lorsque son groupe adopta de nouveaux appareils en février 1944 : des P-51 qui lui permettront de briller.

En à peine un mois, Gentile abattit 15 appareils allemands. Parmi ceux-ci, on dénombre trois Bf109 et un quatrième partagé le 8 mars et trois autres appareils les 8 avril, qui firent de lui l’as au meilleur score au sein de l’US 8th Air Force. Se conformant aux directives américaines qui comptent comme victoire les morts par mitraillage, il obtint peu après sa 27ème victoire aérienne, dépassant ainsi la légende de la Première Guerre Mondiale, Eddie Rickenbacker. Il fut récompense de la Distinguished Service Cross des mains du général Eisenhower qui fit référence à lui en tant que ‘One Man Air Force’ – surnom qu’il réutilisa plus tard pour titrer l’autobiographie qu’il coécrivit.

C’est à son plus grand plaisir qu’il devint une véritable célébrité à 23 ans, allant même jusqu’à refuser de quitter le service, de peur qu’un autre chasseur américain ne surpasse son score. Le 13 avril, un évènement fut organisé pour la presse à l’aérodrome de Debden dans le but de propulser Gentile plus loin encore sur le sentier de la gloire. Gentile décolla aux commandes de son P-51B ‘Shangri-La’ au nez rouge, pour enchaîner les acrobaties aériennes devant la presse rassemblée. Cela ne se termina pas bien. Gentile manœuvra trop près du sol et se retrouva bientôt dans un amas de tôles froissées, face aux photographes et à son commandant.

Gentile fut alors canton au sol, puis renvoyé aux États-Unis pour faire la promotion d’emprunts de guerre, avec son équipier, le capitaine John T. Godfrey. Gentile ne retournera jamais au front. C’est en tant que major qu’il assista à la fin de la guerre, et choisi de rester au sein de l’US Army Air Force et fut présent au cours de sa transition vers la nouvelle United States Air Force en 1947. Il fut employé en tant que pilote d’essai puis instructeur à la balistique des canons avant de se retirer en 1949 pour étudier les sciences militaire au sein de l’Université de Maryland.

En janvier 1951, Dominic Gentile fut tué au cours d’un accident en vol alors qu’il pilotait un appareil à réaction d’entraînement, un Lockheed T-33. Il laissa derrière lui une femme et trois enfants. ‘Don’ Gentile était rapidement devenu célèbre, en tant que pilote doué, dont la nature flamboyante et sociable l’avait fait apprécier de ses pairs. Son total de victoires aériennes en resta à 21 avec l’USAAF, ainsi que deux autres victoires au sein de la RAF. Un aérodrome qui servait de base opérationnelle militaire reçut son nom en 1962, et il fut introduit au sein de l’US National Aviation Hall of Fame en 1995.


     

Mark Barber, Consultant historique War Thunder 

Mark Barber est pilote dans l'Aéronavale de la Marine Royale Britannique. Son premier livre a été publié par Osprey Publishing en 2008; par la suite, il a écrit plusieurs autres titres pour Osprey et a également publié des articles pour plusieurs magazines, dont le magazine "FlyPast" meilleur vente des magazines d'aviation au Royaume-Uni. Ses principaux domaines d'intérêt sont l'aéronavale Britannique durant la Première et la Seconde Guerre Mondiale et la Maîtrise des Chasseurs de la RAF durant la Seconde Guerre mondiale. Il travaille actuellement avec Gaijin Entertainment en tant que Consultant Historique, contribuant à la Section Historique des forums de War Thunder et en supervisant la série "l'As du Mois".


Dans une prochaine mise à jour nous ajouterons l'emblème personnelle du

Maj. Dominic ‘Don’ Gentile "Shangri-La", P-51B, 336th FS, 4th FG:

Décalco crée Jej 'CharlieFoxtrot' Ortiz

Que pensez-vous des séries Spitfire Mk V ? Gagnez 50 Gold en décrivant le Spitfire MkV en jeu! Les trois les plus intéressants seront récompensés!

Lire plus:
Le Jour de la Victoire dans War Thunder
  • 8 mai 2024
Précommande: Leopard 2A4M CAN
  • 28 mai 2024
L’USS Des Moines est temporairement de retour pour son anniversaire!
  • 28 mai 2024
Option pour des équipes plus petites dans les batailles aériennes réalistes
  • 27 mai 2024