War Thunder background
Les armes de la Victoire : Le Spitfire Mk. IXc de Plagis
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

Spitfire Mk IXc – J. A. Plagis, commandant du 126ème Escadron de la RAF, Décembre 1944. Un total de 16 victoires (19 selon d’autres sources) dans la Mediterranée et les théatres d’Europe. Aux commandes de cet avion, il abattit plusieurs chasseurs allemands dans la seconde moitié de l’année 1944. Il vola en Europe de l’Ouest, au dessus de la France et de l’Allemagne.


Nous continuons notre série "Les armes de la Victoire" pour le 70ème anniversaire de la Victoire en Europe. De nombreux véhicules uniques seront ajoutés au jeu et nous souhaitons vous en parler. 


Pilote britannique d’origine grecque, Ioannis Agorastos "John" Plagis was born on March 10th, 1919 in the town of Hartley (now Chegutu), part of the colony of Southern Rhodesia (now Zimbabwe). Wishing to become a military pilot, Plagis made attempts to join the Southern Rhodesian Air Force, but was turned down because he was not a citizen of that country. This situation changed when the war started: he was accepted into the air force and completed his training in Southern Rhodesia before 1942.

Ioannis Plagis effectue ses premières manoeuvres militaires au-dessus de la Grande-Bretagne, à bord d’un Spitfire Mk V. Peu après quoi il sera transféré à Malte pour rejoindre l’escadron No. 249 à sa propre demande. Lorsqu’il arrive sur l’île, Plagis se retrouve presque immédiatement au coeur de batailles violentes et sanglantes.  De ses souvenirs la situation aérienne était “quatre de nos avions ont dû faire face vingt ou trente avions ennemis, nous avons pensé que nous avions nos chances." Ioannis Plagis comptabilisera la majorité de ses victoires dans ces batailles à bord du Spitfire Mk Vb.

A force de nombreuses batailles, Plagis souffre de fatigue mentale est sera envoyé en maison de repos en Angleterre. Déjà à la tête d’une escadre, il participe aux premiers vols d’essai du nouveau Spitfire Mk IX pendant sa convalescence. Après son rétablissement complet, il prend le commandement de l’escadron No. 64 de la RAF dans un nouvel avion. Dans la seconde partie de 1944, Ioannis Plagis passe officier commandant de l’escadron No. 12. Pendant ce temps, il pilote le Spitfire Mk IXc ML214, codé '5J-K', au-dessus de la France et de l’Allemagne, où il comptabilisera quatre victoires. 

Un détail curieux, le 126ème Escadron fut formé par les colonies britanniques du golfe persique, et a donc un préfixe correspondant dans son nom – Persian Gulf. Le chasseur de Plagis porte le nom de la capitale d’une des colonies de la région – le sultanat de Muscat (aujourd’hui Oman) à la fois en anglais et en arabe. Il montre aussi le compte des victoires du pilote, le nom de la soeur du pilote – Kay. Comme la plupart des avions britanniques, le Spitfire Mk IX du commandant du 126ème Escadron portait les bandes du débarquement.

Le nombre de victoires de Ioannis Plagis s’élève à 13, 16 ou 19 ennemis abattus, selon les différentes sources. L’estimation généralement acceptée est de 16.

Plagis a exécuté son dernier vol de la seconde guerre mondiale dans un Mustang Mk III que le 126ème Escadron avait reçu. Il escortait un vol de bombardiers Havilland Mosquito contre les quartiers généraux de la Gestapo à Copenhague.

Ioannis Plagis est mort en  1974.


Ne ratez pas les articles précédents de la série :


Lire plus:
Remportez le Churchill AVRE dans l’événement "Opération Overlord"
  • 30 mai 2024
Thunder Show: CLASSIC BOMB vs NUKE
  • 14 juin 2024
Seek & Destroy: Améliorations & Peaufinage
  • 14 juin 2024
Journée de la Marine Allemande: Deux navires et une décalcomanie!
  • 14 juin 2024